Actualités Vissage

Comment mesurer votre couple résiduel avec précision ?

21/07/2022

Le couple résiduel correspond au couple qui reste présent dans l’assemblage après relaxation. Au moment de l’application du couple, les pièces sont soumises à une compression. Après quelques instants, les pièces se déforment et font chuter la tension appliquée dans la vis. Cette réaction est normale et plus ou moins prononcée en fonction de l’élasticité des composants utilisés, c’est ce qu’on appelle le phénomène de relaxation.

 

La mesure d’un couple résiduel se fait souvent à l’aide d’une clé dynamométrique instrumentée, en effectuant un resserrage.

 

La plupart des clés dynamométriques utilisent une méthode de resserrage nécessitant l’application d’un couple supplémentaire sur une fixation déjà serrée. Le but est de détecter le point de glissement, c’est-à-dire le point correspondant au couple à partir duquel une vis déjà serrée commence à tourner de nouveau.

 

La valeur obtenue correspondra alors, selon les modèles, à l’une des 3 valeurs suivantes :

 

•    Le couple permettant de dépasser le frottement statique de la vis (point A sur le graphique ci-dessous)
•    Le couple auquel la vis commence à tourner de façon continue (point B)
•    Le couple maximal atteint pendant l’inspection (point C)

 

Valeurs traditionnelles de mesure de couple

 

Sur le graphique, Tt correspond au couple résiduel de l’assemblage.
On constate que le point A, bien que très simple techniquement à mesurer, est toujours plus élevé que le couple résiduel recherché.  
Le point B est le plus proche de la valeur recherchée, mais une certaine technicité est nécessaire pour le mesurer.
Quant au point C, sa mesure est là aussi relativement aisée, mais sa valeur est susceptible de varier considérablement en fonction de l’opérateur.

 

Avec sa clé dynamométrique CTB2-G, TOHNICHI propose, une nouvelle méthode de mesure du couple résiduel.
Cette méthode, également appelée méthode du point T, a conduit TOHNICHI à développer un algorithme spécifique permettant l’obtention de résultats performants en termes de mesure de couple résiduel.

 

Le couple de resserrage commence par la rotation de la tête de vis uniquement, puis la rotation de la vis, passant de frottement statique à frottement dynamique, avant que le frottement ne s'atténue et que le couple recommence à augmenter selon une ligne droite stable (voir courbe ci-dessous).
Fondamentalement, cette ligne droite stable est une extension de la courbe droite enregistrée pendant l’opération de vissage.

 

Algorithme de mesure de couple résiduel TOHNICHI

 

A partir des mesures de ces différents points de la courbe de resserrage, l’algorithme de calcul TOHNICHI détermine un couple TT, très proche du couple Tt recherché.

 

Par rapport aux méthodes conventionnelles des points A, B et C, la nouvelle méthode du point T a moins de dispersion dans les mesures, et sa valeur centrale correspond mieux au couple résiduel.

 

Les avantages de cette méthode sont nombreux :
-    Tout le monde peut mesurer facilement le couple de serrage
-    Aucune influence liée à l’interprétation individuelle ou à la manipulation de l’opérateur
-    Méthode rapide
-    Faible dispersion des données

 

> En savoir plus sur la clé dynamométrique de contrôle TOHNICHI

 

> En savoir plus sur la mesure de couple et les solutions proposées par DOGA